Le Conseil de la concurrence se rend à la Chambre des Métiers

Programme d'échange

Dernière mise à jour de cette page le 21-03-2014

En date du 6 mars 2014, le Conseil de la concurrence, représenté par son président et les trois conseillers permanents, a été accueilli par MM. Tom Wirion, Directeur général, et Gilles Cabos, Conseiller juridique auprès de la Chambre des Métiers.

Ces échanges ont pour but de sensibiliser les entreprises et les consommateurs sur les règles de concurrence nationales et européennes.

Cette réunion s’inscrit dans le cadre du programme d’échanges avec les milieux professionnels et consuméristes que le Conseil de la concurrence a mis en place depuis le début de l’année 2014. Ces échanges ont pour but de sensibiliser les entreprises et les consommateurs sur les règles de concurrence nationales et européennes, de les informer au sujet de ses futures démarches en matière d’enquêtes sectorielles ainsi que pour soulever d’éventuels problèmes de concurrence sur des marchés spécifiques. Plusieurs sujets ont été abordés lors de cette réunion, dont notamment le souci de diffuser au mieux la connaissance des règles de concurrence nationales et européennes auprès des milieux professionnels. A cet égard, le Conseil de la concurrence et la Chambre des Métiers ont réfléchi sur la possibilité de lancer des workshops sur ce thème dans les mois à venir. Le Conseil de la concurrence a également rappelé aux représentants de la Chambre des Métiers que toute PME luxembourgeoise et non-luxembourgeoise peut s’adresser au Conseil de la concurrence à travers son site internet www.concurrence.lu et soumettre toute question concernant le droit de la concurrence national et européen et les pratiques anticoncurrentielles. Le Conseil de la concurrence a informé la Chambre des Métiers de son récent avis sur le projet de loi relatif aux règles spécifiques s’appliquant aux accords de distribution dans le secteur automobile luxembourgeois, ainsi que sur la portée de la décision 2014-E-02 à l’encontre de l’Ordre des architectes et ingénieurs-conseils (OAI) adoptée récemment. La Chambre des Métiers soutiendra les efforts du Conseil de la concurrence à l’encontre des restrictions verticales dont sont victimes les importateurs luxembourgeois.

Archives